Articles

Berlinale : Guide pour les cinéastes africains

Hello my people!  En février dernier, j’ai pris part à la 69e édition de la Berlinale, l’un des plus grands festivals de film au monde. Je devais faire un article recap depuis un moment mais je réfléchissais sur ce qu’il serait vraiment important d’aborder vu que le blog est focus cinéma africain. Alors, j’ai finalement pensé à vous faire un petit point sur ce que nous les africains pouvons aller chercher à la Berlinale.

1- EFM

L’European Film Market ou EFM est un grand marché du cinéma.  Il ouvre ses portes à plus de 200 stands.  Vous y trouverez des maisons de production, de distribution, des labs, des fonds, des festivals venus du monde entier … Plus de 10000 producteurs sont présents à ce marché. L’idéal serait donc de s’y rendre avec un projet ou un film et avec un but précis. Les plus grandes sociétés de films du monde y sont représentées et participent aux différentes tables rondes, talk et autres.

20180217_c_olivermoest_efm2018_mg_5347_IMG_559xVAR

L’EFM vu de face. photo EFM 2018 / Oliver Möst

2-  Berlinale Africa Hubs

La Berlinale Africa Hubs est un pavillon installé à l’EFM et qui fait un focus sur le cinéma de l’Afrique Subsaharienne. Dans  ce pavillon, plusieurs panels, présentations et entretiens sont programmés.  Vous y aurez les détails sur les différents fonds et programmes dédiés à l’Afrique. Vous aurez également la chance  de rencontrer des cinéastes africains et de réseauter. Des films africains y sont également projetés en réalité virtuelle (VR)

IMG_20190209_155638.jpg

Un talk au Africa Hub avec le réalisateur burkinabé Berni Goldblat et le producteur béninois Faissol Gnonlonfin

3-  Compétition

Vous pouvez inscrire votre film dans les différentes sections du festival telles que le Forum, Génération, Panorama, Berlinale spécial and séries, Vue d’ensemble, compétition, Court métrage Berlinale, Native… Vous pouvez aussi y  aller afin de voir les films venus du monde entier tout simplement. La plupart des films sont des premières mondiales donc vous exclusivité garantie.

Makila

Le film Makila de la réalisatrice congolaise Machérie Ekwa était en compétition à la Berlinale 2018 dans la catégorie Forum

4- Berlinale Talent

La Berlinale Talent est un grand programme, dédié aux cinéastes du monde entier, qui propose un coaching mais également des tables rondes, des talents cycles, des speed dating professionnels et des masters class avec des experts mondiaux de haut niveau. L’initiative s’est d’ailleurs étendu dans le monde et en Afrique, vous avez la Talent Durban en Afrique du Sud. L’appel à inscription pour la talent Durban est d’ailleurs ouvert.  Postulez ici.

berlinale-talents-logo.png

Voilà donc une liste non exhaustive de ce que vous pourriez faire à la Berlinale.  Surtout, n’oubliez pas que c’est un festival qui a lieu en février donc en plein hiver et pensez à vous habiller en conséquence.  Restez connecté sur le blog et sur la page Facebook Ecranbenin et le compte Twitter @ecranbenin, je vous dirai quand les différents appels seront lancés.

Merci à Dorothee Wenner, la déléguée de la Berlinale pour les régions d’Afrique subsaharienne  et de sud d’Asie qui a répondu à mes questions afin de me permettre de faire cet article.

dorothee-696x464.jpg

Dorothee Wenner Photo: Pickle

 

 

OUAGA FILM LAB 2018

Initié en Mars 2015, le OUAGA FILM LAB est un laboratoire de développement et de coproduction qui vise à renforcer la compétitivité des réalisateurs et producteurs d’Afrique, à faciliter leur accès aux différents grands laboratoires et fonds de financements internationaux ou locaux. La 3 ème édition qui  se déroule du 20 au 29 Septembre 2018 accueille, au cours de l’atelier Ouaga Producers Lab et de la résidence Ouaga Film Lab, 25 porteurs de projets cinématographiques du Bénin, du Burkina Faso, de la Gambie, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Nigéria et du Sénégal, ainsi que plus d’une vingtaine d’experts venant d’Afrique, d’Europe et d’Amérique.
OUAGA PRODUCERS LAB
 Ouaga Producers Lab est un dispositif destiné aux professionnels d’Afrique francophone travaillant dans l´industrie cinématographique et audiovisuelle comme producteurs de fiction, documentaire ou de séries TV, et qui souhaitent dynamiser leurs compétences en production, direction de production et gestion d’entreprise. Quatre producteurs participent à l’édition 2018.
Esther TRAORÉ (Athena Films), productrice de Prejudice, par Kady TRAORÉ (Burkina Faso)
Kotchikpa R. AGBEDE (Strictness), producteur de Angel and Demon, par Yamowan Yves SOSSA (Bénin)
Ousmane SAMASSEKOU (DS Production), producteur de Tônsô, par Mamadou CISSE (Mali)
Tangui Jaloud ZAINOU (Artisan Prod), Producteur de In the Name of Memory, par Linda Leila (Niger)
Wilfried PARÉ (ABCA), Producteur de Etincelles, par Ouassila KHAROUNE (Burkina Faso)
OUAGA FILM LAB
10 projets ont sont sélectionnés.  Ils bénéficient d’ un accompagnement tout au long de la semaine et sont éligibles à plusieurs prix internationaux qui seront décernés le 29 septembre 2018.

Alhassane, The Master of Kharmou, projet de fiction de Idi NOUHOU (Niger), produit par Maman Siradji BAKABE – B@K TECHNO (Niger)
Amilcar Cabral, projet de documentaire de Rui Manuel DA COSTA (Guinea-Bissau), produit par  Carlos VAZ – Telecine Bissau (Guinea-Bissau)
Klema, projet documentaire de Aboubacar GAKOU (Mali), produit par Bassy KONATE – Les Films Du 7 (Mali)
The sheep of Sada, fiction de Pape Bouname LOPY (Sénégal), produit par Khadey ZIDNA Lydel Com Group (Sénégal)
Free to leave, free to stay, projet documentaire de Amina WEIRA (Niger), produit par  Carine Stella NZANG ASSOUMOU – Merveilles Production (Bénin)
Mami Wata, fiction de C.J. « Fiery » OBASI (Nigeria), produit par Oge OBASI – Fiery Film Company (Nigéria)
Moulaye, fiction de Alassane SY (Sénégal), produit par Baila SY – Proxycom (Sénégal)
Genetically Modified Religion, projet documentaire de  Simplice GANOU (Burkina Faso), produit par Rasmata KABORÉ – Tilé Fari Docs (Burkina Faso)
The rise and fall of Jammeh, projet documentaire de Mohamed Lamin TOURAY (Gambia), produit par Bubacarr JALLOW – Flame production (Gambia)
Wakat, fiction de Jean-Baptiste OUEDRAOGO (Burkina Faso), produit par Pierre Claver ZONGO – Yira Entertainment (Burkina Faso)

41180500_1912236575529943_7219157957999591424_n
Les mentors
Pierre Yaméogo, Burkina Faso
Dora Bouchoucha, Tunisie
Jihan El-Tahri, Egypte
Mama Keïta, Guinée
Moussa Sène Absa, Sénégal
Pedro Pimenta, Mozambique, sont les mentors de cette édition 2018 du OUAGA FILM LAB.