Articles

Le film ivoirien Résolution remporte le prix Félix Houphouët-Boigny  du Conseil de l’Entente lors du  Fespaco 2019

Depuis 2015, le Conseil de l’Entente prime un film avec un trophée d’une valeur d’un million de Fcfa et une enveloppe de 10 millions de F CFA.

IMG-20190225-WA0053.jpg

Le prix spécial Félix Houphouet-Boigny

Sur la centaine de films en compétition au Fespaco, une short list de 15 films a été retenue par l’organisation. Ces films sont réalisés par des jeunes de moins de 45 ans venant d’un pays membre de la CEDEAO et abordant des thématiques qui touchent l’organisation telles que la promotion de la démocratie et l’Etat de droit, la paix et la justice sociale, la fraternité et la solidarité.

Au soir du vendredi 1er Mars 2019, le long métrage Résolution , co-réalisé par Boris Oue et Marcel Sangne a remporté le prix. Leur film raconte  l’histoire de Yenan, une femme puissante qui dirige une usine de cacao.  Mariée à un procureur (interprété par Bruno Henry), sa famille semble parfaite mais au fond se cachent plusieurs blessures profondes qui la détruisent à petit feu. À travers ce film, les auteurs abordent les questions de  violences faites aux femmes en Afrique.

52857904_2253075108076804_1860201175425482752_o.jpg

A propos du conseil de l’entente

Le Conseil de l’Entente est un forum de coopération régionale ouest-africain créé en mai 1959 par la Côte d’Ivoire , le Niger , le Burkina Faso et  le Bénin et rejoint en 1966 par le Togo. Cette organisation, à finalité principalement économique, dispose d’un Secrétariat Exécutif  permanent basé à Abidjan , la plus grande ville de Côte d’Ivoire depuis 1966.

 

conseil-de-l-entente.jpg

FESPACO 2019 : Deux films d’écoles représenteront le Bénin à ce cinquantenaire.

Du 23 février au 2 Mars 2019, Ouagadougou la capitale du Burkina Faso va vivre les 50 ans du plus grand festival de film et de télévision de l’Afrique. Le Bénin y sera représenté cette année avec seulement deux courts métrages d’écoles, contrairement à l’édition de 2017 à laquelle on était avec 8 films dont 7 en compétition.

A la veille de cette fête du cinéma africain, je vous propose de découvrir les deux films qui vont défendre nos couleurs nationales :

Incompris de Jaures Koukpemedji

Le film raconte l’histoire de Bryan, un jeune bachelier, qui rêve d’être artiste. Son désir est brisé par la volonté imposante et indiscutable de sa mère qui, elle, souhaite voir son fils devenir un médecin. Un bras de fer mère-fils est alors engagé.

img-20190206-wa0054 (1)461705979754755002.

de Giscard Dah Fonton

Satya est une jeune fille de 17ans, orpheline de mère. Elle porte une grossesse de 8 mois dont Mélike âgé de 23ans est l’auteur. Satya vit dans la même maison que sa tante Merveille (interprété par Nadjibath Ibrahim), une jeune femme trentenaire, et Nan sa grand-mère. Merveille nourrit une haine à l’égard de Mélike pour une raison que seules Nan et elle connaissent. Nan demande à Merveille de changer de comportement envers le petit ami de sa nièce. Cette dernière n’y parvient qu’après une série d’évènements qui la renvoient dans son passé.

wp-image4316826088875081688.

Giscard et Jaurès, tous deux étudiants à l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuels ISMA, seront donc nos porte-étendards à ce FESPACO.

Aussi, le réalisateur béninois Sylvestre Amoussou, étalon d’argent de Yennenga (2017), y assistera en tant que président du jury de la section court-métrage et films d’écoles.

Canal+ Benin Ecranbenin

Le réalisateur béninois Sylvestre Amoussou

Alors, si vous serez au FESPACO 2019, on peut s’y retrouver. Il suffit de m’envoyer un mail sur info@ecranbenin.net.  Et quand vous y serez, faites un tour au stand du Bénin au MICA afin de découvrir notre cinéma et ce que nous offrons en terme de tourisme.

Rendez-vous est pris donc à Ouaga Doux Goûts ( Ouagadougou).