Articles

La mort au coin de la rue, un film de Fidèle Kossou

La mort au coin de la rue est un film documentaire de 26 minutes, réalisé par la journaliste-réalisatrice Fidèle Kossou. C’est son deuxième film après Mon repos, Ma vie, qui était dans la sélection officielle du festival clap Ivoire 2017.

IMG-20180225-WA0016

Fidèle Kossou, réalisatrice


La mort au coin de la rue sera en avant-première le  samedi 3 mars 2018, à l’espace Tchif de Cotonou  à  partir de 19h, et sera suivi d’un débat avec la réalisatrice qui exposera les conditions du tournage.
Le film traite de la vindicte populaire. Loin d’être un documentaire qui ennuie, il est dynamique entre images d’archive, extraits de film et témoignage de personne ayant subi et manqué la mort après une vindicte.  La mort au coin de la rue, c’est beaucoup d’émotions et la réalisatrice a même fait participer le slameur béninois Kmal, pour slamer l’une des histoires. J’avoue qu’il faut avoir une sacrée force pour ne pas fondre en larmes. Hormis les séquences sur la vindicte populaire, il comporte aussi d’autres histoires, comme celles sur le colonel Devy, les disparitions de sexe et sur les vieilles sorcières.

La qualité technique du film est également acceptable. L’image, le son et le montage du film ont été bien faits et, croyez-moi, vous ne verrez pas les 26 minutes passer.  Cependant, pour les personnes sensibles, il y a certaines images à éviter puisqu’on parle de vindicte populaire. Des images illustratives un peu choquantes ont été montrées. Prenez donc vos dispositions.
Les billets du film sont à 1000 francs CFA. Ecranbenin a offert cinq billets à certains de ces abonnés. Il s’agit de :

  • René Atcha
  • Sandra Adjaho
  • Lucrèce d’Almeida
  • Géovanny Laurias
  • Raoul Avadete

 

Clap Ivoire 2017 : le Bénin rentre avec un prix

Tenu à Abidjan du 04 au 08 septembre 2017, le festival international des films courts-métrages Clap Ivoire a connu la participation de 15 réalisateurs venus des pays de la Cedeao. Le Bénin était représenté avec un film documentaire « mon repos, ma vie » réalisé par Fidèle Kossou et une fiction « Mon Android »réalisé par Ganiath Lai-Yaya. Celui-ci a reçu un prix. 
Ecranbenin
Au terme de ces 5 jours où les participants ont reçu des masters class et effectué des visites dans des structures de production, les cinéastes béninoises rentrent au bercail avec le prix spécial du jury jeune espoir pour le film « mon Android ». Le Kodjo Eblouclé (plus grand prix de la compétition) est revenu à la réalisatrice sénégalaise Kadidjatou Sow pour son film  « une place dans l’avion ». Vous pouvez suivre le film de notre lauréate béninoise en suivant ce lien