Articles

Témoignage : J’ai occupé le poste de scripte sur une fiction

Le weekend dernier le réalisateur béninois Yaovi Amehounkpe m’a invité sur son plateau. Il m’a proposé le poste de script. Je savais que j’allais vous parler de ce poste à travers une interview avec une vraie scripte afin qu’elle nous explique en quoi consiste son job. Je le ferai mais en attendant, je partage avec vous  ce à quoi mes trois journées de tournages ont ressemblées.
Conférence de production
La veille du tournage, Le réalisateur a réuni l’équipe technique, il nous a expliqué pourquoi il a voulu de nous dans son équipe, ce qu’il attend de chaque personne et comment les trois jours de travaux vont se dérouler. Il m’a mise en relation avec Céline Atcho qui a occupé ce poste sur plusieurs plateaux. Céline m’a donc expliqué mes taches, elle m’a présenté comment on remplit la fiche de script et tous ce que je devais faire en tant que script.
 


Le job de script
Etant un film à petit budget j’avais en charge le clap également. Le matin, je notais toutes les séquences à tourner afin que le réalisateur se concentre sur ses acteurs. Je notais les informations de chaque séance sur le clap et j’annonçais après chaque REC (mis en marche de la caméra). Dès qu’on finit de tourner une séquence je note dans ma fiche de script si le son et l’image étaient bons. Ceci permet au monteur une fois le tournage achevé, de savoir qu’elles sont les prises qui sont exploitables et celles qui ne le sont pas. Le script est donc la mémoire du tournage, il doit savoir si toutes les séquences ont été tournées,  est ce que les dialogues prévues dans les différentes séquences sont respectées, est ce que le raccord est juste (Cliquez ici pour comprendre la notion de raccord au cinéma) et quelle est la qualité des séquences tournées.
IMG_20180831_095808

Je dois claper avant chaque scène


L’expérience
Au début j’avais un peu flippé n’étant pas sur mon territoire (mon truc c’est le documentaire) mais l’équipe de tournage a été vraiment sympathique avec moi. Il n’y a pas eu de discrimination. Les régisseurs  se sont assurés qu’on soit bien logés et nourris et que la cohésion règne dans l’équipe. On a donc au-delà du tournage passé d’excellents moments de blagues et de détentes à Dogbo (commune ou à lieu le tournage)
 

 
Le film
Je n’ai pas le droit dévoiler le film tant qu’il n’est pas sorti mais n’ayez pas peur nous aurons l’exclusivité. Je peux juste dire que c’est l’histoire d’un garçon béninois qui a été éduqué par un expatrié. Une fois âgé, le jeune homme essaie de retrouver ses parents biologiques.  Le film a connu la participation du célèbre acteur béninois Alexis Adadji  alias Tonton J et de certains autochtones de Dogbo qui à la fin m’ont fait gouter le Sodabi (alcool traditionnel béninois)  de Adja. La ligne éditoriale du blog n’étant pas culinaire je n’en dirai pas plus.
IMG_20180901_110020

Selfie avec Tonton J et Florida Zossoungbo (assistante caméra)


Des bisous

Maëlle, pâtissière, nous raconte une journée de tournage au cinéma.

 
La semaine dernière, la réalisatrice béninoise Kismath Baguiri a tourné son troisième court métrage. J’ai été invitée sur le plateau et j’y suis allée avec une fan de Ecranbénin, Maëlle Acakpo qui est pâtissière. A la fin, je lui ai demandé de vous raconter comment elle a vécu ce premier plateau cinéma. Lisez sa réponse.
 
« J’ai émis le souhait de participer à un tournage cinéma. Cornélia Glele, la promotrice de Ecranbenin m’a donc invitée dès qu’elle a pu sur un plateau. On était sur les lieux déjà à 7h. Première émotion pour moi: j’ai aperçu tata Carole Lokossou, la célèbre actrice béninoise que j’ai toujours vue à la télévision.  J’ai pu discuter avec elle pendant que la réalisatrice visualisait les prises de la veille avec son assistant, c’était très bien. A côté,il y a avait une maquilleuse qui mettait du sang sur une jeune actrice et les techniciens vérifiaient que le matériel était ok.
Après ce checking, Tata Carole et la jeune actrice ont fait du sport (je ne savais pas que c’était important d’être au top physiquement pour être acteur).

Carole Lokossou Ecranbenin blog Cinéma actrice

Le sport matinal. Allez hop on fait des pompes


Première prise de la journée, un décor a été installé, les prises ont été faites avec plusieurs reprises puisque la réalisatrice voulait le meilleur plan.
Ecranbénin, Kismath Baguiri, Alain Nounagnon, blog, cinéma, réalisateur, cadreur

Première scène de la journée


A midi, on a eu droit à une pause- déjeuner et on a changé de lieu de tournage pour le dernier épisode du film. Et là, j’ai compris que les films ne se tournaient pas selon l’ordre qu’on voit à la télévision, on a tourné la fin du film avant le début. Le moment le plus ennuyeux pour un spectateur comme moi est d’avoir à regarder la même scène se reproduire plus de 20 fois. La plupart du temps, ce n’est nullement parce-que les acteurs ont mal joué mais parce qu’une ombre sortie de nulle part apparait sur l’écran du caméraman ou encore parce qu’un bruit parasite s’invite.  Moi je ne voyais même pas l’ombre dont parlaient les techniciens (mais bon à chacun son métier)
Corneille Houssou, Elodie Guedeme, script, preneur de son, blog cinéma, ecranbenin

Le preneur de son et la script pendant la scène ou l’ombre dérangeait.


L’autre chose qui m’a beaucoup marquée est l’accueil. Dès mon arrivée, j’ai été reçue comme la chef, ahahaaa. Un accueil chaleureux, comme si on se connaissait depuis fort longtemps. Chaque technicien était disposé à m’expliquer comment se faisait son métier  ou encore à m’apprendre les termes techniques du cinéma malgré le stress. Ce fut une journée remplie et très riche pour moi. »
Maëlle Acakpo, pâtissière, blog, ecranbenin, cinéma, cuisine

Chef Maëlle